Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 15:53

Voici le cas de Dyonisos que j'ai rencontré il y a déjà quelques semaines.

IMG_0603.JPG

 

Border Collie mâle âgé de 6 mois, sans antécédants médicaux ni chirurgicaux. Présenté en consultation vétérinaire pour une douleur du postérieur gauche, se traduisant par une soustraction d'appui du membre lors de la prise d'allure et un refus de monter dans la voiture. Les propriétaires ont décrit une sensation de châleur localisée sur le membre. La radiographie réalisée permet de mettre en évidence une dysplasie coxo-fémorale gauche de stade B, traitée par anti-inflammatoire (METACAM) pendant 10 jours, puis une infiltration.

 

Je le vois en ostéopathie 1 mois après la consultation. L'observation dynamique du chien lors de la marche est normale, il ne présente pas de boiterie, l'appui du membre est correcte et ne décrit pas d'anomalie. La palpation globale du bassin et des membres ne met pas en évidence de zone hyperalgique, une légère chaleur est néanmoins présente sur la zone de la coxo fémorale gauche, sans signe inflammatoire (Pas d'oedème, pas de chaleur franche, pas de rougeur).

Un diagnostic vétérinaire ayant déjà été réalisé, je peux effectuer une consultation et traitement ostéopathique en toute sécurité pour l'animal, prenant en compte la globalité du corps afin de lever également les compensations à distances. Comme à mon habitude, j'applique des techniques fonctionnelles, douces pour les tissus qui permettent aussi bien de travailler sur les fascias que les capsules articulaires et d'améliorer la qualité de vie des tissus.

Le chien étant jeune et le stade de dysplasie faible, nous pouvons épérer une amélioration spontannée des symptômes. L'apparition d'arthrose secondaire prématurée est cependant à redouter.

Il est alors important de suivre l'animal régulièrement afin de lever les compensations pouvant être mises en place, de manière préventive, afin d'optimiser le capital santé de celui-ci. Plusieurs techniques peuvent -être utilisées telles que l'ostéopathie et l'hydrothérapie. Ces deux techniques sont complémentaires.

L'ostéopathie permet de redonner de la mobilité et de gerer les compensations, l'hydrothérapie quant à elle permet d'entrenir la musculature permettant la congruence articulaire de l'articulation.

Il faut également respecter quelques règles d'hygiène de vie!

Veiller à ce que l'animal garde un poids optimal afin de ne pas "user" les articulations par un surpoids; Conserver une activité physique modérée pour entretenir la musculature qui va permettre un gainage articulaire, garder un poids satisfaisant et entretenir la dynamique articulaire; Proscrire les sauts, les randonnées et les activités pouvants être traumatisantes pour l'articulation. Cela fait appel avant tout à votre bon sens.

Avec votre vétérinaire, la mise en place de chondroprotecteurs peut être un atout dans la prévention de l'apparition de l'arthrose. Plusieurs principes sont à ce jour utilisés, notamment les glucosamines et glucoaminoglycanes (chondroïtine et kératine sulfate). Ce sont des suppléments nutritifs qui possèdent des propriétés anti-inflammatoires et chondroprotectrice (prévention de l'errosion cartilagineuse responsable de l'arthrose).

Les acides gras essentiels, oméga 3 (pas les 6!) et l'harpagophytum peuvent également être des alliés de taille dans la prévention de l'inflammation.  

Idéalement, il faudrait mettre en place une stratégie dès le début de la pathologie, afin d'apporter du confort à l'animal, limiter les crises algiques, la prise d'anti-inflammatoires (qui reste néanmoins nécessaire en cas de douleurs pronocées) et améliorer le terrain. Pensez prévention!

L'alimentation est un facteur déterminant dans l'évolution de la pathologie. Au delà du contrôle du poids, la qualité des aliments est déterminente. Si l'alimentation de votre animal passe par les croquettes, soyez attentifs à la qualité des composants... je sais à quel point la lecture de la composition est délicate et périeuse, mais les grandes industries ne sont pas toujours celles qui utilisent des ingrédients de qualité! (Un article concernant l'alimentation est à venir.. quand mes recherhces seront encore plus avancées)


D'autres possibilités peuvent être exploitées en fonction de la littérature:

- La luzerne: 3 comprimés par jour associés à 2 gellules de poudre de yucca (à disperser dans l'alimentation)

- L'homéopathie: Allium Sativum et/ou Causticum et/ou Tuberculinum Residuum 5 CH, 3 granules matin et soir. (Renseignez vous sur la bonne correspondance entre le principe utilisé et les symptômes présentés par votre chien)

- La phytothérapie: Assure un bon drainage des articulations douloureuses, en cure mensuelles ou trimestrielle, on trouvera: Citons Pinus montana, Ribes nigrum et pour les animaux agés la sève de bouleau et Sequoia gigantea. On donnera en fonction du poids 10 à 50 gouttes par jour dans l'alimentation (se renseigner avant).
Plus simplement, vous pourrez trouver des formules intéressantes sur les sites Phyd'Dog et Phyto Compagnon (qui sont à mon sens de bons produits)


Voici quelques livres qui m'ont aidé dans mes recherhces:

- Pathologie de l'appareil locomoteur - Vade Mecum

- Guérison naturelle des animaux que vous aimez de Joanne STEFANATOS Editions Godefroy

-Soignez votre chien par les médecines naturelles de Jacqueline PEKER Editions stock

- Homéopathie guide pratique d'Albert-Claude QUEMOUN Edition LEDUC

 

Mail de la propriétaire après la consultation:

"Bonjour Amandine,
Merci beaucoup pour tous vos conseils, nous espérons que vous êtes bien rentrée, la route à du être longue ! Sinon les toutous, après la séance étaient très fatigués surtout Cristal et ils ont eu un grand appétit 1 heure après. Ils ont adoré la séance et nous aussi d'ailleurs nous vous remercions encore pour votre déplacement aussi rapide pour les toutous, nous vous informerons de l'évolution des toutous mais pour l'instant ils sont super bien.
Bonne continuation et tout le monde vous embrasse."

 

 

 

Cet article est voué à évoluer en fonction des résultats que je peux voir dans ma pratique. Aussi, n'hésitez pas à nous faire partager vos expériences, les succès mais aussi certains échecs des traitements mis en place pour faire face à la dysplasie.

J'espère que cet article pourra vous aider et vos compagnons également!

Partager cet article

Repost 0
Published by Ostéo-Canin - dans Quelques cas de patients
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osteo-canin
  • Le blog de osteo-canin
  • : Angué Amandine Ostéopathe Humain D.O. et Canin. Formation Humaine au Collège Ostéopathique Européen (5 ans) Formation Canine au Centre Phénix - ESOAA.
  • Contact

Important

Merci de remplir le formulaire d'anamnèse avant la première consultation, il est présent dans cette colonne sur votre droite.